Gestion de conflits / Gestion de crise

Gestion-de-crise-en-entreprise.png

Les conflits et les crises sont presque inévitables, ils surviennent quand nous ne parvenons pas à partager nos besoins en situation de tension : nos personnalités sont différentes, nous n'avons pas la même perception des choses, pas la même manière de parler, ou de pas parler...

Les conflits nous invitent à nous parler pour résoudre les problèmes au lieu de les laisser se dégrader.

 

"Fuir les conflits nous rend otages des conflits" comme le soulignait Georges Kolhrieser, négociateur en cas de prise d'otage.

Nous bénéficions de plus de 15 ans d’expérience dans ce domaine, nous réalisons chaque année plusieurs médiations, nous formons chaque année des professionnels, nous avons notamment formé la Commission Nationale du Débat Public à la médiation. Nicolas Scohy a publié également 3 ouvrages sur le sujet.

Education_(413).jpg

Les conflits dérivent souvent à l’origine d’incidents, de malentendus, d’aléas qui perturbent le travail. Ils sont parfois liés à des problèmes relationnels impliquant des différences de personnalités, parfois à des problèmes d’organisation du travail non résolus, parfois à des aléas, des incidents qui sortent de la routine et mettent les gens mal à l’aise, parfois à des changements et des  réorganisations, etc. Mais dans tous les cas ce sont nos difficultés à communiquer qui conflictualisent la situation.

 

Le stade 1 du conflit est souvent l’étape d’apparition du problème, c’est une étape qui peut être parasitée par de la gêne, des non-dit, des maladresses éventuelles, des malentendus, bien souvent on espère que ça va passer, parfois les choses se tassent, mais parfois, les choses montent en pression si elles ne sont pas résolues.

 

Le stade 2 est caractérisé souvent par le fait que  le problème dure ou se répète, ou encore par le fait que les non-dits ont créé de la rancoeur. A cette étape, si les personnes n’ont pas dialogué, les non-dits peuvent perdurer ou des clash peuvent apparaître.

Sur ce second stade, le conflit incube et la pression monte graduellement, bien souvent les gens se déchargent de la tension accumulée en se confiant à des collègues, mais ces phénomènes peuvent entraîner des ragots, des médisances ou des logiques de clans susceptibles d’aggraver le conflit. En général le stade 2 aboutit à un ou plusieurs clash, quand la tension devient trop forte.

 

Le stade 3 caractérise le moment où tout le monde est très en colère, une fois les clash passés, les gens ne se parlent plus ou très peu,  la tension est très forte, les gens appréhendent les réactions des autres, les ragots leurs reviennent aux oreilles, ils ont tendance à tout interpréter de manière négative, à ce stade, les personnes impliquées dans le conflit n’ont plus de recul et le moindre problème prend des proportions importantes …

Appréhender un conflit de stade 3 requiert des précautions et des conditions pour que chaque parti prenne du recul et accepte de faire un pas vers l'autre. C'est notre métier, nous vous offrons une méthode, un accompagnement, des conseils et le soutien nécessaire pour résoudre les conflits que vous subissez.

Plus un conflit est traité tôt, plus les chances de le résoudre sont importantes. Nous intervenons pour résoudre et apaiser les conflits, ou les crises sociales. Nos modalités d’intervention sont variées: 

  • Médiation auprès des personnes

  • Diagnostic d’équipe

  • Diagnostic risques psycho-sociaux

  • Régulation en équipe

  • Intervention auprès des IRP et des partenaires sociaux en cas de mouvements sociaux.

  • Formation en gestion de conflit et communication.

  • Coaching des personnes impliquées

  • Animation de groupes de travail autour de chartes des valeurs pour apaiser les choses.